Introduction aux boues de forage

Les fluides ou boues de forage sont constitués d'un fluide de base (eau, diesel ou huile minérale ou composé synthétique), d'agents de pondération (le plus souvent du sulfate de baryum [barytine] est utilisé), de l'argile bentonite pour aider à éliminer les déblais du puits et former un gâteau de filtration sur les parois du trou, des lignosulfonates et des lignites pour garder la boue dans un état fluide et divers additifs qui remplissent des fonctions spécifiques.

Introduction aux boues de forage

Historiquement, l'industrie du forage a utilisé principalement des boues à base d'eau (WBM) parce qu'elles sont peu coûteuses. La boue et les déblais utilisés provenant des puits forés avec des WBM peuvent être facilement éliminés sur place dans la plupart des emplacements à terre. Les WBM et les déblais peuvent également être rejetés à partir de plates-formes dans de nombreuses eaux au large des États-Unis, à condition qu'ils respectent les directives de limitation des effluents (ELG), les normes de rejet et d'autres limites de permis. Les WBM ne présentent pas de problèmes environnementaux pour les organismes vivant dans la colonne d'eau ni de problèmes répandus pour les organismes vivant au fond de la mer. Cependant, pour les situations de forage difficiles, comme les puits forés dans des schistes réactifs, les puits profonds et les puits horizontaux et à portée étendue, les WBM n'offrent pas toujours de bonnes performances de forage. Pour ces types de situations de forage sur des sites terrestres, l'industrie s'appuie principalement sur des boues à base de pétrole (OBM). Les OBM fonctionnent bien, mais peuvent être soumis à des exigences d'élimination plus complexes pour les puits terrestres. Les OBM contiennent du diesel ou de l'huile minérale comme fluide de base et peuvent être nocifs pour l'environnement lorsqu'ils sont rejetés dans la mer. En conséquence, l'EPA a interdit tout rejet d'OBM ou de leurs déblais de plates-formes offshore.